Polyglot Playground

Polyglot Playground: Les multiples versions de la langue française au monde

Pain au chocolat ou chocolatine?

par/by Michelle Lin ’23

The Polyglot Playground will include articles written in languages other than English. See below for the English translation.

Français:

Est-ce que le français est le même dans le monde entier ? Les Parisiens peuvent-ils comprendre les phrases françaises des Québécois ? Est-ce que la différence entre les deux est la même que l’anglais du Royaume-Uni et des États-Unis ? Je suis curieuse de comprendre la disparité entre les types de français dans des pays différents.

Après avoir fait de la recherche et d’avoir parlé avec M. Peltier, j’ai appris qu’il y a trois différences principales entre le français de la France et le français québécois : les histoires, les accents et la grammaire. Bien sûr, j’aimerais aussi répondre à l’idée fausse de la population canadienne – pourquoi des gens disent toujours que le français au Québec n’est pas un Français authentique.

Premièrement, pour comprendre la différence entre les deux types de français, l’histoire de comment le français est arrivé au Canada est très cruciale. Pendant le 17e et 18e siècle, le roi Louis XIV a apporté la langue française au Canada. Le colonialisme s’appelait la “Nouvelle France.” Pendant ce siècle, il y avait la guerre entre la France et l’Angleterre et l’Angleterre a gagné donc l’Angleterre a commencé à gouverner le Canada, la région qui parlait Français est devenue isolée. À partir de ce moment-là, le Français parlé au Québec est devenu mixte avec des mots Anglais. De plus, pendant les années 1800, l’anglais est devenu une lingua franca utilisée par le gouvernement fédéral. Un vocabulaire Franco-canadien a commencé à émerger. Par contre, le français en France est protégé. La langue se développe et ce n’est pas comme le Français au Québec qui est isolé. Le français parisien n’a pas la même relation avec l’anglais que le français québécois. La langue de Français contient beaucoup d’orgueil et les citoyens apprécient la langue comme une force unificatrice. Par contre, au Québec, la langue est vue comme une entité régionale plutôt que la langue pour la nation entière.

En plus, les accents et les voyelles sont différents. C’est la même chose que les accents des diverses régions d’un seul pays. Selon un site web et selon M. Peltier, cette différence est la plus perceptible. Les sons “un”, “en” et “in” sont plus nasaux au Québec. Par exemple: le mot “importance”, ou “indépendance” serait plus nasal. Ces différences de prononciation des voyelles sont similaires aux différences entre l’anglais du Royaume-Uni et des États-Unis. En fait, les gens qui parlent le français québécois ont approximativement plus de 15 sons de voyelles différents tandis qu’en France, les gens qui parlent le français parisien ont environ 13. “Eh” et “Euh,” combination des sons è, ai, ei, & e, eu, and œu (respectivement) seraient différents. Le son “r” est un cas particulier aussi. Par exemple, dans le mot “dormir” qui termine avec un “r” son, au Québec, des gens ne parlent pas le son de “r” et disent “ee” à la place de “ir.”  

Troisièmement, il y a beaucoup de différences dans la grammaire. D’abord, au Québec, ils utilisent “on” plus que “nous” quand ils parlent à propos d’eux-mêmes. Les québécois aiment construire leur phrases avec une structure qui ils souligner des mots. Par exemple, “tu vas tu à l’école?” De toute évidence, dans cette phrase, l’accentuation est le mot “tu.” Parce que j’ai parlé le mot “tu,” réellement, en France métropolitaine, n’est pas utilisé beaucoup car “vous” est plus poli. Cependant, au Québec, les gens parlent “tu” plus souvent. M.Peltier m’a dit aussi à propos d’un changement dans le Français métropolitain: les pronoms neutres (ile) sont ajoutés nouvellement. Parce qu’il y a une augmentation des transgenres, et des gens qui ne sont pas masculin ou féminin, la langue a commencé à changer pour approvisionner les peuples. 

En fin, j’aimerais répondre à la question: pourquoi est le Français de Québec méprises? Après une discussion avec M.Peltier, une raison cruciale est les politiques. Parce que Québec toujours veut l’indépendance, provoquant des problèmes pour les Canadiens, la région est aliéné et méprise. J’ai même entendu que le Français de Québec n’est pas “pur.” Cette idée est complètement fausse. Il n’y a pas un telle chose comme une langue “pure.” Juste parce que le Français a créé en France, ça ne peut pas dire que la première version est le plus important ou “bon.” Souvent, quand une langue a des variations, ça devient encore meilleur, faisant que la langue devient plus intéressante.

English Synopsis:

Is French the same all across the globe? Can Parisians understand the French sentences said by Quebecois? Is the difference between the two the same as British-English and American-English? I’m curious about the disparity between the types of French in different countries as well as why there tends to be a negative view of the Quebecois French. There are three key differences between the Quebecois French and the Metropolitan French in France: the history, the accents, and the grammar. 

Firstly, the history. The king brought the French over to Canada in the 17th and 18th centuries. (specifically the Quebec region) But in 1760, British rule came to power and isolated the French colonies in Canada, particularly in Quebec. Canadian French has significant influence from the English language. Because English also became the Lingua Franca, French Canadian vocabulary started emerging. Both regions are fighting to protect the French language.

Secondly, the accents between the two types of French are the most noticeable difference. The vowels in Quebec French tend to be more nasal. There are more than 15 vowels in Quebecois French while there are only around 13 in metropolitan french. The “un,” “in,” and “en” show the obvious vowel difference. 

Thirdly, the grammar is different. In Quebec, they tend to place an emphasis on one word in a question by repeating it. And, people often use “tu,” the informal form, rather than “vous.” Mr.Peltier points out that the French language is changing to cater to the people. In order to make everyone feel included and comfortable with the gendered language, the neutral pronoun “ile” emerged for all who do not identify as male or female. 

Lastly, Canadians often look down upon Quebecois French because politically, Quebec has caused some trouble in the past due to their yearning for independence. People also question the “purity” of Quebec french. There is no such thing as a “pure” language. Just because French originated in France does not mean that there should only be one version of French. Variations in a language can often make it even better. 

0 comments on “Polyglot Playground: Les multiples versions de la langue française au monde

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: